Tu es aussi à l'aise avec la Bourse, qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine ? 

A vrai dire, c'est bien normal. 

Les prix montent et descendent, en temps réel. Mais pas seulement. 

En fait, tous ses chiffres, pour toi, ne sont reliés à rien. Sortis de leur contexte, ils n'ont aucun sens.

Comme si, un développeur, t'explique dans les détails, comment créer un logiciel. 
Mais, il te manque trop d'informations, pour pouvoir remettre le puzzle en place. 

Rien dans le langage boursier, ne te fait envie, car tu n'y comprends rien. 

Tu as bien essayé de t'y intéresser, mais aussi tôt, tu as fait machine arrière.
Comme si tu osais lancer une vanne, mais que Brice de Nice, t'avait "CASSÉE".  

Du coup, qu'est-ce qui se passe ? 

Tu t'imagines, que c'est hyper compliqué.
Et puis, hyper dangereux aussi. 


Limite, tu te sentirais plus à l'aise, dans la forêt, entourée d'ours en étant recouverte de miel, de la tête aux pieds. 

Heureusement pour toi, tu es au bon endroit.


Je suis allée à la rencontre de Bertrand, du site Revenus et Dividendes et je l'ai interviewé.  

Ici, tu ne trouveras pas de terme technique incompréhensible, pas d'obscure théorie.
Simplement, une discussion passionnante, entre deux personnes qui partagent la même vision. 

Bertrand gagne à peu près 3000€ par mois, de ses revenus boursiers. Sa théorie ? Tout le monde peut faire la même chose.   

Il va te raconter, comment il s'y est pris. Le choix de fou qu'il a fait et qui lui a sourit. 

Mais pas seulement :

On va voir aussi, pour quelle raison, vouloir gagner de l'argent, sans savoir pourquoi, est un non-sens.

On échangera également, sur les croyances limitantes, qui nous empêchent d'avancer. 

De l'échec et comment le dépasser en prenant du recul. Et bien d'autres choses. 


L'interview qui ne ressemble à aucune autre, est à ta disposition. Je te souhaite d'y trouver, ce qui te fera agir, pour que toi aussi, tu puisses transformer l'essai.     

More...

Tu aimes cet article ? Partage la vidéo 😀

Est-ce que tu peux te présenter ainsi que ton activité, pour celles qui ne te connaissent pas encore ?  

Je m'appelle Bertrand, j'ai 47 ans, j'ai un blog ​Revenus et dividendes et une chaîne YouTube, où je partage à la fois, ma passion pour la Bourse, ainsi qu'une méthode d'investissement en Bourse originale, car peu connue et développée en France, qui consiste à gagner de l'argent en Bourse, non pas en faisant des plus-values, mais en générant des revenus à travers les dividendes.  


Oui, c'est d'ailleurs comme ça, que je t'ai connu, et que ton approche m'a plu, car tu donnes des vraies techniques et actions, contrairement à d'autres sites. 

Oui, en fait, quand tu écoutes la radio et la télé, la Bourse c'est un truc qui monte et qui descend, on sait jamais pourquoi, etc ...  

Moi, ce que je propose comme investissement, c'est de "s'abstraire" des variations de la Bourse, mais de se concentrer sur "Comment j'arrive à me générer un salaire" un revenu ou une rente, avec la Bourse 

Et en fait, quand on a cette vision, c'est beaucoup plus simple avec la Bourse, alors que quand tu écoutes la radio, tu as des gens qui te disent : il faut acheter ci, vendre ça, enfin ça n'a aucun sens, d'ailleurs, ce que peu de gens savent, c'est que fondamentalement ses gens-là, n'ont pas des résultats super-intéressants … ils ne sont pas forcément meilleurs que toi et moi.  

Ma méthode est très pratiquée aux États-Unis, et c'est vrai que je m'inspire beaucoup de sites, de livres et de blogs américains. Ça n'a rien de révolutionnaire, mais je l'ai découverte en 2012, et c'est vrai qu'aux Etats-Unis, tu as des milliers de gens qui font ça, pour vivre et pour préparer leurs retraites.  


C'est vrai, que fondamentalement, il y a 2 choses qui font peur avec la Bourse : la technique, et comme tu l'as bien précisé le fait que ça monte et que ça descende sans cesse. Donc en fait, les gens s'imaginent qu'ils courent à la catastrophe, s'ils n'y connaissent rien. Et malheureusement, ça peut être le cas, s'ils se lancent n'importe comment, donc c'est vraiment super que tu puisses les aider à ce niveau- 

En fait, quand est-ce que tu as commencé et quand est-ce que tu as eu tes 1ers résultats significatifs avec la Bourse ?  

Déjà, ça dépend de ce qu'on n'entend par résultats ... en fait, j'avais monté une boîte, puis en 2012, ça n'a pas marché et j'ai dû arrêter. Et là, je me suis retourné en me disant : mais qu'est-ce que je vais faire ? 

À mon âge, j'ai pris conscience qu'il fallait que je prenne moi-même mon destin en main, parce que j'allais avoir du mal à retrouver un boulot, et d'ailleurs par la suite, ça s'est vérifié...  

Et là, la plupart des gens se disent : ben j'ai rien.

  

Oui, rien d'autre comme possibilité que de revenir au salariat.  

Oui. Donc j'avais vraiment identifié ce que je voulais vraiment dans la vie, je voulais passer du temps avec ma famille et être libre de mon temps, c'était quelque chose de super-important.  

Après ça, qu'est-ce que j'allais faire ?  

J'avais déjà créé 2 boîtes, et ça nécessite beaucoup de temps, d'argent et d'énergie, avec un taux de succès statistiquement très bas, même les start-up dont on parle à la télé, font aussi partie, des boîtes qui ferment au bout de 5 ans. Je ne voulais plus recommencer.  

Rapidement, je me suis dit que la Bourse pouvait être un bon moyen et c'est à ce moment que j'ai découvert les sites américains.  

À partir de là, je m'y suis vraiment intéressé et je me suis dit, à terme, je veux vivre de ça.  

Et là, j'ai pris une décision, car je n'avais pas d'argent de côté à ce moment-là, alors j'ai vendu mon appart et j'ai tout mis en Bourse.

Whaou!! Donc en fait, tu étais tellement sur de toi ? Ou bien, tu l'as fait un peu par désespoir, j'essaye et on verra  

Oui, j'étais sûr de moi, je fais rien par désespoir. J'avais vraiment étudié le truc pendant 6 mois, mais enfin, je me suis quand même un peu planté parfois, mais globalement, j'avais confiance. Et puis, à un moment, si tu veux quelque chose, il faut y aller.  


Du coup, tu as diversifié, pour ne pas perdre tout d'un coup ? 

D'abord, tu ne perds jamais, tant que tu n'as pas "rendu" l'argent - autrement dit, vendre tes actions -  


Oui, c'est très vrai, merci de le préciser 

Donc je me suis dit, que j'allais mettre la méthode en place.  

Moi je regarde toujours les revenus, même si sur le blog, je parle aussi de mes performances.
Mais les gens me demandent souvent : Et si tu perds ? 

Parce que la méthode, elle permet à la fois de générer des revenus, mais aussi des plus-values, mais il faut savoir que les plus-values, sont une conséquence et non pas un objectif. Moi ma vision des choses, c'est de regarder mes revenus, pas du tout de regarder mon capital.  

Donc je l'ai mise en place et ça m'a pris un peu de temps quand même, ça ne permet pas d'en vivre du jour au lendemain.  

Après, j'ai un peu cherché du boulot à côté, et j'ai mis ça un peu de côté.  
En 2014, j'ai trouvé un job, que j'ai gardé un an. Après, je me suis fait licencier. 

Et, j'ai fait quelques erreurs... mais j'en ai tiré des leçons.  


Apprendre de ses erreurs


Oui, mais voilà : on ne peut pas faire quelque chose, sans se tromper. Et c'est-ce qu'il y a de bien, car après tu vas te rattraper 

Le seul intérêt de l'échec, c'est d'apprendre. Si t'apprends pas, ça sert à rien.  

Je suis comme tout le monde, j'arrive pas avec mon idée et puis, ça marche tout de suite. C'est comme la création d'entreprise...  

J'ai acheté en 2012, des actions en me concentrant sur leur rendement ... au détriment de la qualité de l'action. Donc, j'ai acheté des actions France Télécom, Orange, qui après promesse à stopper les dividendes 6 mois plus tard, donc voilà, j'avais la méthode, mais je n'avais pas tous les éléments du succès, de la méthode.  

Et ce qui s'est passé entre 2012 et 2014, j'ai vu mes revenus baisser. Je me suis dit, qu'il y avait un truc qui n'allait pas. Alors je me suis perfectionné, j'ai lu encore plus de livres, etc ... et j'ai compris.  

Donc en 2015, j'ai vraiment changé mon portefeuille, je l'ai reboosté.  
On peut dire que depuis 2015, la méthode est réussie, dans le sens où, elle me permet d'avoir des revenus stables et en croissance, donc je suis satisfait.  

Puis quand je me suis fait virer de mon dernier boulot, je me suis dit : là, c'est fini, j'ai pris l'argent du chômage et je me suis vraiment concentré sur la méthode.  

Je me suis dit : dans un an, il faut vraiment que j'en vive et que la méthode soit autonome et c'est-ce que j'ai réussi à faire.  


C'est génial !  

Mais il faut être clair : c'est vraiment une méthode, il y a un certain nombre de choses à savoir, ça implique d'apprendre comment y arriver, et pas forcément se focaliser sur les rendements.  

Ce qu'un début risque de faire, en choisissant une action, car le rendement est top. 


Oui, il y a toujours beaucoup plus de facteurs et pas qu'un seul chiffre. 

Oui, et puis il faut choisir son objectif, son propre chemin.

C'est-ce que j'explique sur le site : mon investissement - je donne accès à mon portefeuille, pour moi c'est un gage de transparence, correspond à mes besoins et mes objectifs, il ne correspondra pas forcément à tout le monde.  

En fait, il faut savoir où tu veux aller ET en fonction de ça, tu achètes des actions.  

Les actions, ne sont qu'un moyen. La plupart des gens, me demande : "Quelle action, il faut que j'achète ?" Mais, ce n'est pas le sujet. La question c'est où tu veux aller ?  
Et c'est ça qui est génial.  

D'abord tu dois le déterminer et ça prend un peu de temps, après les actions, ben il y en a 3 à prendre, il n'y en a pas beaucoup.  

Si je demande où est-ce que tu veux aller, y en a qui vont me répondre : ben tout le monde veut aller au même endroit … ben non.  

C’est-à-dire que tout le monde veut avoir un revenu passif automatique : oui.

Mais, en combien de temps et avec quel moyen ?    

Et c'est-ce qui détermine, comment y aller.  


Oui, comme tu le précises bien, c'est une stratégie qu'il faut mettre en place et les actions sont un moyen parmi d'autres.  

Oui, il faut savoir ce qu'on veut, et pas seulement dire : je veux de l'argent.  

Ce truc-là, ça n'a aucun sens.  

Car il y a autant de manières de le faire que de moyens et autant d'objectifs par rapport à ça, que de personnes sur terre. 

On est toujours le riche de quelqu'un et le pauvre d'un autre.  


Tout à fait. Tu m'offres ma transition, car tu l'as bien dit :

Oui, tu veux de l'argent, mais combien et pourquoi ? Et qu'est-ce que tu es prêt à faire ?
 
C'est-ce qui détermine tout. Et c'est pour ça, que les gens, ça les freine, parce que du coup, ils se disent : il y a tellement de choses que je pourrais faire, mais je ne sais pas quoi choisir et du coup ils sont dans l'inaction.  

Donc toi, quelle est ta vision de l'argent ?  

Quand tu parles comme ça, tu me fais penser à la loi de l'attraction. Pour obtenir quelque chose, il faut vraiment savoir précisément ce qu'on veut.  


Oui, exact.  

Alors, par rapport à ta question, dans l'investissement en Bourse :  

C'est comme un agriculteur, qui veut vivre de ce qu'il fait. Il achète un champ. Il plante des graines. 

Et bien pour moi c'est exactement ça, le capital en Bourse, c'est ton terrain.  

Et après, tu plantes tes graines, pour avoir du blé.  

Le problème de la Bourse, c'est que les actions, sont cotées en temps réel.  

Quand tu achètes ton terrain pour faire ton blé, tu te dis pas tous les jours : j'ai perdu de l'argent, pourtant quelque part, c'est un peu vrai aussi, car le prix évolue tous les jours. Sauf qu'on ne le vois pas.  

Donc, il y a des choses que tu ne dois pas regarder, car elles ne correspondent pas à tes objectifs.  


La Bourse c'est comme l'Immobilier,
c'est juste la perception qui change

C'est exactement comme l'immobilier, qui est un autre grand sujet.  

Tu n'as pas l'impression qu'en achetant, tu vas perdre de l'argent. Mais en fait, t'en sais rien. Il n'y a pas l'évolution du prix en temps réel.  

Donc l'argent que je place en bourse, c'est exactement comme le terrain que j'achète, pour planter mes graines et donc, ce n'est pas quelque chose qui a une valeur qui fluctue pour moi, même si c'est le cas.  

D'ailleurs, je ne me connecte pas tous les jours à la Bourse, mais ce n'est pas ce que je cherche ... quand les gens me disent, ben là tu vas perdre et que je regarde, oui, effectivement, je suis à -20% … OK, mais "je ne le vois pas" .  

C'est l'avantage intéressant dans la Bourse : l'argent, permet de gagner de l'argent.  

Tu vois, en Bourse, c'est l'argent que j'ai immobilisé, qui me rapporte de l'argent. Et ce qui vaut pour la Bourse, paraît contre-intuitif contrairement à l'immobilier, alors que c'est la même chose quand tu achètes un appartement, l'argent est bloqué.  


Tu aimes cet article ? Épingle-le sur ton board Pinterest 😀



Tu veux gagner de l'argent ?
Mais qu'est-ce que tu donnes en échange ? 

Oui, je pense que le point de vue diffère, vu que le moyen est différent.

Mais ce qui m'amuse quelque peu, c'est que les gens ne se rendent pas compte que pour "gagner" il faut donner en échange, et parfois perdre.

Parce que l'argent n'est pas à sens unique, c'est donnant/donnant, et parfois, oui, il y a de la casse, mais ce n'est pas ce qui est important. C'est comme ce que tu gagnes tous les mois, tu vas le dépenser.

L'argent n'a pas vocation à être cloîtré dans un vase, auquel on ne touche pas.

Et c'est ce qui me dérange un peu : les gens parlent de perdre et de manquer, mais l'argent, ça sert à être dépensé et il sert à obtenir quelque chose, donc la vraie question, c'est qu'est-ce que tu veux vraiment ?  

Tout à fait et encore une fois, c'est pareil que l'immobilier. Ce qui est différent, c'et que tu as le cours, en direct sur un écran, avec la Bourse.  

Quand quelqu'un va faire de l'immobilier locatif, qu'est-ce qu'il fait ? Il achète un appart, mais il n'a pas besoin d'un appart, sauf s'il emprunte, mais c'est un autre sujet. 

Il va immobiliser de l'argent, pour générer des revenus, c'est exactement pareil. Mais pour la Bourse, ça fait peur.  

Alors effectivement, il peut y avoir un krach, mais quand tu n'as pas besoin de l'argent immobilisé …   

L'argent est un moyen de générer un revenu, alors que ça monte ou que ça baisse, ce n'est pas important.  


Oui, mais le souci, c'est que l'argent, c'est l'affect, et que quand on le met quelque part, on se dit: qu'est-ce qui va arriver à mon argent, et si jamais je le perds ?

Alors que ce n'est pas ça le problème, parce qu'une fois qu'il est placé, il est placé, c'est comme s'il n'existait plus. 

C'est ça, il ne faut pas en avoir besoin 

En fait, je ne considère pas que j'ai un patrimoine. Je considère que je n'ai que des revenus.  

Non seulement tu peux avoir des pertes, mais globalement la Bourse, n'est pas risquée, car sur le long terme, tu es sûr de gagner, mais il se peut que sur le court terme, tu aies des baisses.  

Moi concrètement, j'ai fait un article où j'ai simulé un Krach boursier, et c'est super-intéressant : "Comment, je m'apprête à perdre 200 000€". Je me suis dit, qu'est-ce qui se passe, si on est en 2008 ?

Alors il faut bien comprendre que c'était 200 000€ en capital. Je me suis intéressé à ce qui se passerait pour mes actions et comment elles se comportaient en 2008 et qu'est-ce qui se passerait s'il y avait le même krach ? 

Eh bien, finalement, j'ai eu une baisse de revenus, mais pas tant que ça. J'ai eu 5% de baisse de revenus.  

Psychologiquement, c'est super-intéressant de simuler le pire. 


Tout à fait, tu enlèves la charge émotionnelle, de te dire "un jour, c'est possible que ça arrive" où tu es dans l'inconnu.

Alors qu'en ayant fait cette simulation, tu es rassuré en voyant que finalement, ce ne sera pas si grave que ça.  

Ce sera grave sur ton portefeuille, mais vu que t'en as, rien a foutre de l'argent qui dort et qui sert à rien ... simplement à générer des revenus. 
  
Mais sur la partie qui t'intéresse : gagner un revenu, parce que mon but, c'est être indépendant et d'avoir du temps pour moi, eh bien, j'ai une perte de 5% et je peux vivre avec. Mais il faut que je passe le cap de me dire : c'est une catastrophe, je vends tout 

Alors que si tu vends tout, tu n'as vraiment plus rien. 


Les croyances limitantes

Justement, est-ce que tu as été bloqué par des croyances limitantes, dues à l'argent, et comment tu as réussi à les surmonter ?  

Alors, j'en ai pas eu, à proprement parler, mais j'en ai découvert des hallucinantes.  

Par exemple : il faut travailler pour gagner de l'argent.

En France, on est tellement imprégné dedans ... aujourd'hui, je le dis à mes enfants et ils se foutent de moi, mais rien ne dit, qu'il faut travailler pour avoir de l'argent.  

Mais qui a dit ça ? C'est juste totalement faux 

Je dis pas que le travail n'est pas un moyen, mais c'est juste pas le seul. 

 

Oui, c'est vrai, mais c'est complètement méconnu. Même moi, il n'y a pas si longtemps, je pensais que c'était le seul moyen viable pour vivre …  

Bon, déjà d'une certaine manière, tu n'as pas besoin d'argent pour vivre, en tout cas, pas autant que tu le penses. 

Et après, tu n'as pas forcément besoin de travailler pour gagner de l'argent. Moi, aujourd'hui, je suis dans un système où je travaille par plaisir.  

90% de mon temps c'est sur mon blog et ma chaîne, je passe 1H par semaine sur mon portefeuille, mais je gagne de l'argent, sans travailler. 


Et comment tu as réussi à dépasser ses croyances, au fur et à mesure que tu les as découvertes ?  

Eh bien, une fois que je savais que je pouvais gagner de l'argent avec la Bourse, ce n'était plus vraiment un problème.

  

Donc, c'est vraiment en voyant les autres faire, que tu as acquis la certitude que c'était possible.  

Oui, et puis, en le faisant.  
Après, comme je t'ai dit, j'ai quand même passé 6 mois à étudier le truc en détail, à faire des simulations. L'avantage de la Bourse, c'est que tout est disponible, tu as plein de données, donc tu peux évaluer les choses.  

Ça, c'est la 1ère croyance.

La 2ème croyance, c'est qu'il faut posséder son toit pour vivre.  

Moi, j'ai un rapport à la possession qui est nul. Pour moi, l'important, c'est l'utilisation, pas la possession. Aujourd'hui je loue mon appart et c'est OK.  


C'est très Français de vouloir être propriétaire.  

Et je rajouterais que c'est assez féminin en fait.  


C'est possible. C'est de la sécurisationc'est le foyer. C'est pas faux ...  

Moi j'ai du mal à expliquer à ma compagne, pourquoi je ne veux pas de bien. Mais c'est un état d'esprit.
Moi j'habite en région parisienne, mais demain, je peux habiter La Rochelle, Nantes, même à l'étranger 

Vivre, ce n'est pas posséder un appartement.  

Et au contraire, je considère ça comme un boulet. Car si tu veux bouger, il faut le vendre, etc ... sans parler du fait que c'est hyper taxé 

Mais ça veut dire que, je suis prêt à vivre dans une caravane …  

Être propriétaire, c'est vivre dans la peur. Quand t'écoutes les gens, ils se disent que, s'ils ont un problème ... ben ils ont leur maison.  

Moi, je me dis que si j'ai des problèmes, je vais vivre en Thaïlande, pour 500€ comme un pacha.  

C'est surement la croyance la plus difficile que j'ai mise en œuvre, parce que j'ai vendu mon appartement, pour acheter en Bourse, ça c'était le plus dur.  


Oui, tu as dû avoir de sacrées sueurs froides, et puis être confronté au doute.  

Oui, c'est tellement à contre-courant. Dans ses cas-là, il faut en parler à personne.  


C'est clair, tu vas être pris pour un fou et tout le monde va chercher à t'en dissuader, et vas te faire douter d'autant plus.  

Faut faire ça tout seul. Je suis pas toujours partisan, de tout partager avec les autres. Il y a des volontés qu'il faut mettre en place et il y a tellement de gens qui vont te mettre des bâtons dans les roues pour te convaincre de ne pas le faire, que vraiment, il faut le faire tout seul.  

Une fois que tu as enlevé ses deux croyances, la 2ème étant la plus dur, d'ailleurs c'est un sujet que je veux faire 

Parfois les gens viennent me voir, et me demandent :

"Qu'est-ce qu'il faut faire pour vivre de ses dividendes ?"  
Et moi, je leur dis qu'il n'y a qu'une seule à faire : c'est de choisir.  

Mais quand je dis choisir, ça veut dire renoncer à des choses.  

Moi, je renonce à avoir mon chez moi, je renonce à vivre dans la sécurité, je renonce à vivre toujours au même endroit.

En 2012, j'ai investi 300 000€, donc c'est quand même un montant important. Aujourd'hui, ça me rapporte 3 000€ par mois, à peu près. 

Et les gens, quand je les intéroge, ils me disent : moi j'ai "que" 10 000€. 

Il faut savoir que le patrimoine immobilier moyen des Français est de 275 000€ ... Donc tout le monde à la possibilité de le faire. 

Moi, à la place, j'ai un patrimoine boursier. Pas un patrimoine immobilier. 

Donc, quand les gens me disent qu'ils n'ont pas d'argent, je leur dis : regarder autour de vous ... par contre, vous avez fait le choix, de ne pas le faire. 


C'est une question de responsabilisation en fait. Effectivement, si tu veux quelque chose, il faut faire le choix d'aller dans cette direction, en connaissance de cause.  

En renonçant à des choses 

Moi, j'ai renoncé à des choses. Mais est-ce que les gens sont prêts à le faire, ça c'est une autre question 

Mais dire que c'est compliqué, non. C'est facile, à partir du moment où tu as fait ton choix 


Inspiration et Mentorat


Dis-moi : quelles sont les personnes dont le Mindset et la réussite, t'inspirent ?  

Je n'ai pas d'idole en tant que telle, mais si on parle de la Bourse, le mec le plus extraordinaire, c'est quand même Warren Buffet.

Il faut savoir que le mec est partit de rien, à 25 ans, il avait un million de dollars ...

Je suis en train de lire sa biographie – qui est super-chiante à lire, mais bon – Il est quand même le 3ème homme le plus riche de la planète, alors qu'il est partit  de rien.

C'est un modèle, en fait, j'ai envie de dire : tout le monde peut faire la même chose. C'est dingue!  
La seule chose, c'est qu'il a commencé à 4 ans ... Oui, à 4 ans, il commençait à vendre des trucs. A 10 ans, il a dit, qu'il voulait être millionnaire pour ses 35 ans. En plus, il l'a été avant.  


C'est hallucinant : c'est-à-dire que tout le monde peux être archi milliardaire ! 

Toi, si à 10 ans, tu avais su ... Tu aurais pu y être. 

Moi quand je vois ça et la manière dont il l'a fait ... c'est juste incroyable!  


Moi, ce qui m'amuse beaucoup, c'est qu'il n'a eu de cesse de s'évertuer à expliquer, comment il s'y prenait, il a vraiment montré le chemin à tout le monde, mais finalement, personne ne voulait le croire, parce qu'on pensait qu'il avait juste de la chance, que c'était trop beau pour être vrai.  

Mais le pire du pire, c'est que tu peux faire comme lui. Tu peux acheter toutes ses actions, il suffit d'acheter son fonds, qui est coté en Bourse. 

Ce qui est extraordinaire, c'est que les gens riches sont extrêmement transparents, et que tu peux faire la même chose, parce qu'ils donnent accès à tout ce qu'ils ont.  

Donc aujourd'hui, un parent, qui ne saurait pas comment faire, pour son enfant, il achète juste du Warren Buffet et c'est juste une question de temps.  

Warren Buffet, il a une performance annuelle de 20%, ce qui est juste extraordinaire.  

Ce qui me "révolte", c'est qu'on ne me l'ait jamais dit avant ...    


Personne ne m'a jamais dit que je pouvais réussir ... 

Tout à fait, moi, on ne m'a jamais dit : tu peux ne pas travailler, tu peux réussir, tu peux gagner de l'argent autrement. Moi, je n'ai jamais entendu ça, de ma vie.

Moi aussi, mais tout le monde peut être milliardaire comme lui, c'est juste qu'il faut commencer tôt, même sans avoir beaucoup.

A l'école, on t'apprend plein de trucs, mais on ne t'apprend pas comment être riche, alors que finalement, c'est extrêmement simple. 

Le seul truc, c'est qu'il faut le savoir et commencer tôt. 

Donc, je suis impressionné par son parcours, parce qu'après, l'homme en lui-même, il est pas forcément passionnant, il est plutôt chiant.


Ah, c'est sûr, qu'il est d'une simplicité incroyable. 

Oui, c'est quelqu'un de très frugal. Il n'a jamais changé de maison depuis 1950. 


Mais quelque part, c'est aussi ça qui est impressionnant et qui a fait sa légende en fait ?

Oui, et puis, quand tu as le discours anti-riche en France, c'est insupportable, il faut quand même savoir qu'il a versé 90% de sa fortune à des fondations. 

Il fait beaucoup plus en redistributions que ce que l'Etat Français, peut faire. 

Bon après, c'est de la politique, mais finalement, quand on dit qu'il faut taxer les riches, c'est n'importe quoi, parce que, plus ils sont riches, plus ils ont de l'argent, dont ils ne savent pas quoi faire, donc finalement, ils le remettent dans l'économie, de manière simple. 

C'est ce que tu disais tout à l'heure, sur les dividendes : l'argent, ça va, ça vient. L'argent, je le bloque, pour l'investir, mais après ... je le dépense ! 

Quand j'entends les discours des ultra-communistes : "Ouai, les entreprises augmentent leurs dividendes, mais pas leurs salaires" ... mais attendez ... un dividende, c'est un salaire, et après, il est replacé dans l'économie, donc ... l'argent créer de l'argent et c'est très bien pour tout le monde. 


Oui, mais quand tu entends ce discours, c'est des gens qui sont en souffrance par rapport à l'argent, et du coup, ils rejettent leurs croyances sur les autres. 

Je suis absolument d'accord avec toi. Le mec, il a un problème avec l'argent. Et c'est son problème. C'est de la jalousie. 


Et puis c'est contagieux malheureusement, c'est des émotions négatives que tu éponges et tu finis par les ressentir aussi, c'est une ambiance générale. 

Alors qu'en fait, le plus simple, c'est d'apprendre comment font les autres. Pas d'être jaloux d'eux.


Moi j'ai envie de dire, mais ça, c'est aujourd'hui ... avant, j'avais aussi beaucoup de difficultés avec l'argent.

Maintenant, quand je vois quelqu'un qui y arrive, je me dis que c'est super pour lui. J'arrive à être contente pour lui, alors qu'avant c'était pas du tout le cas. Mais, il faut évoluer et progresser, c'est petit à petit que le chemin se fait.  

Complètement. Donc Warren Buffet, il est impressionnant dans ce qu'on peut apprendre de son parcours et se dire que tout le monde peut faire comme lui. 

Après, dans les gens qui m'inspirent, il y a les entrepreneurs qui changent le monde, voilà.
Les américains sont assez forts.


Argent côté pile,
Développement personnel côté face

D'ailleurs, j'ai fait pas mal de développement personnel, un peu au moment où j'ai changé ma vision des choses. Et ce que tu me dis, c'est assez parallèle. Mon évolution par rapport au travail et à l'argent, a aussi​​​​ été influencée par des gens du développement personnel 

Je pense à Arnaud Riou, je sais pas si tu connais ? Et puis sinon, David Laroche.  


Riou, je ne connais pas, mais David Laroche, très très fort ! - Je glousse, oh la la, la fan absolue ... je suis repérée - 

Surtout par sa jeunesse et son parcours. Ma compagne fait son coaching et c'est vrai que c'est assez impressionnant.  

C'est génial.  

Mais c'est vrai que tu fais bien de faire le parallèle, car je pense, je suis même convaincue, que le développement personnel et l'argent vont de pair. C'est-à-dire qu'à partir du moment où tu développes l'un, obligatoirement tu développeras l'autre.  

Oui, ce qui est intéressant et qu'on voit pas forcément au début, c'est que ta relation à l'argent, n'est que le reflet de ta relation au monde.

 

Tout à fait.  

Je sais pas si tout le monde comprend ce que ça veut dire, mais, quand tu es dans une relation où l'argent tu ne le possèdes pas, ce n'est qu'un moyen, ben, tu n'as pas forcément envie de posséder les gens, tu as envie d'être autonome, ça veut dire, ne pas dépendre des autres.

Si quelqu'un te fait chier, tu décides qu'il ne rentrera plus dans ta vie, que tu feras tes propres choix.  

Donc, l'indépendance financière, c'est juste ton reflet de ton indépendance dans le monde. Et dans toutes tes relations.  

C'est qu'un moyen, parmi les autres.  


Je voulais rebondir, sur ce que tu disais tout à l'heure, qu'au début, quand tu as commencé en Bourse, tu as eu des échecs, donc je voulais te demander :

comment rebondis-tu après un échec qui ait été vraiment dur pour toi ?  

Il n'était pas dur, dans le sens que j'avais pas besoin de cet argent.  


Donc, tu avais déjà l'état d'esprit "détaché" ? Mais si tu rencontres un échec, qui va te porter un gros coup, comment tu vas t'en relever ?  

Déjà, pour ne pas avoir d'échec, il ne faut pas que ta vie, dépende du résultat que tu cherches, tu vois ce que je veux dire ? 

 

Oui, il ne faut pas attendre de choses, en fait.  

Oui, que ton bonheur vienne de ça. Tu arrives, tu n'y arrives pas, bon ...  

C'est toi qui en fait un échec, qui en fait quelque chose de difficile pour toi.  


 

Oui, par exemple, tu avais deux entreprises, qui n'ont pas marché, tu t'es fait licencier par la suite, beaucoup de gens verraient ça comme des échecs ... mais toi tu les as transformés en réussite et tu as tiré quelque chose de grand de ses événements.  

Je me suis dit, que je ne voulais pas que ma vie dépende du succès d'une entreprise et ça veut dire beaucoup de choses. 

Tu ne mets pas tout ton argent, dans une entreprise, quand tu la crées. Après, il y en a d'autres, qui vont dire que je ne me suis pas donné tous les moyens, peut-être, mais c'est pas comme ça, que je fonctionne.  

Il n'y a pas de vérité, il n'y a que des gens qui se connaissent soi-même.  

Par exemple, quand je recherchais de l'argent, les fonds d'investissements, me disaient : on ne mettra pas d'argent, tant que vous ne mettez pas tout votre argent, je leur répondais non.

OK, c'est leur manière de fonctionner, mais pas moi.  

Si je devais recréer une boîte, je ne mettrais pas tout mon argent et toute mon énergie dedans. Je travaillerais fort, mais le week-end, je serais avec ma famille, et voilà.  

Et comme ça, ma 1ère boîte, ça n'allait pas, jusqu'à ce que je décide d'arrêter de travailler le week-end. C'est pas parce que travailles plus, que tu réussis plus ... Tiens, ça aussi c'est faux ! 

 

Oui, nouvelle croyance ! Mais c'est super que tu arrives à avoir ce détachement-
Parce que, il y a des gensdès qu'ils ont un échec et bien, boom, ça les laisses par terre.  

Mais, ce que je dis là, c'est pas forcément partagé par tout le monde. Tiens, même dans le développement personnel, où on te dit te de mettre à fond, moi je suis pas forcément d'accord 

Parce qu'il y a aussi beaucoup de choses, qui ne dépendent pas de toi. C'est faux de dire le contraire. Il y a tellement de critères et de conditions, que même chez David Laroche, parfois, je ne suis pas tout à fait d'accord. 

Je pense, qu'il faut que chacun se connaisse.  

En tout cas tout sacrifier pour une chose, ce n'est pas mon mode de fonctionnement. Et à partir de là, tu n'as pas d'échec.  


Oui, je pense en fait, que tu as misé plus sur toi, que sur les autres. Et que peu importe, ce qui se passerait, tu pouvais toujours recommencer autre chose, et au final réussir.  

Je sais pas trop, mais c'est vrai, qu'à partir du moment où tu es libre financièrement, tu vois les choses différemment.  

Mais, là où je suis déçu par rapport à ma situation, c'est que je n'ai pas du tout, d'argent de côté. Demain, si je veux remonter un truc, je ne peux pas.  

Mais finalement, ce n'était pas dans ta stratégie, tu voulais des revenus.  

Oui, mais tu vois, pour le site, j'ai plein d'idées, je voudrais faire des logiciels et je suis un peu en manque de moyen... mais bon, j'ai pris ça en compte et voilà, je suis à l'aise avec ça.  


Rahh, je suis sûre que si ça te titille trop, tu vas trouver un moyen, pour le réaliser malgré tout, je ne m'inquiète pas ...  

Tu as raison ! Il y a toujours des moyens, l'argent, c'est jamais le "problème".  


Tes 2 meilleures stratégies

Je voulais te demander, quelles sont les deux meilleures stratégies, une à court terme et l'autre à moyen terme, pour générer des revenus ?  

À long terme, clairement la Bourse.

À court terme, la Bourse, mais si tu as un capital élevé. 

Sinon, pour du court terme, la création de business que ce soit sur internet ou non. D'ailleurs internet est très intéressant pour ça. 

Et toi tu aurais répondu quoi ? 

 

Haha, écoute, à peu près pareil. La création d'entreprise.

Mais encore une fois, tout dépend de ce qu'on veut vraiment. Du lifestyle qu'on veut obtenir, et encore une fois, qu'est-ce que tu es prêt à donner en échange. Car ce n'est pas qu'une question de gagner de l'argent, c'est qu'est-ce que tu amènes, qu'est-ce que toi tu donnes ?  

Moi, je croise souvent des personnes qui disent : moi, je veux gagner beaucoup, je veux gagner tout de suite, je veux être riche sans rien faire ... Oui, mais ça, ça n'existe pas. C'est un leurre.

Moi, je pense qu'il faut que tu donnes quelque chose en échange, que tu apportes de la valeur, et là maintenant, tu peux créer quelque chose, mais si ce n'est pas donnant/donnant, tu n'obtiendras rien.  

Oui, je suis complètement d'accord avec toi, pour recevoir, il faut donner d'abord. 


Il y a beaucoup de phrases comme ça, sur le sujet.  

Fais déjà quelque chose qui te passionne. Mais il faut avoir la capacité, de se dire : je n'ai pas besoin d'en vivre tout de suite 

C'est vrai qu'il faut cette notion de "sacrifice" même si je n'aime pas ce mot. Il faut choisir, tu ne peux pas tout avoir tout de suite. Et il faut s'y préparer.  

Il y a sur internet un nombre d'idées incroyable, simplement, il faut du temps, et être conscient que tu n'y arriveras pas en 6 mois, mais qu'en un ou deux ans, c'est possible

 

2 ans, à travailler régulièrement dessus, c'est pas mal.  

Tu connais ton sujet et tes clients. Parce que les gens veulent des choses, que tu n'avais pas forcément vues. Où dans mon cas, que des questions, sur quelles actions il faut que j'achète ... mais c'est pas le bon sujet. 

Alors, il faut y répondre un peu, mais pas trop 


Oui, c'est ça, moi il y a une phrase que j'adore, c'est : il faut éduquer ses clients.  

Oui, c'est vrai, mais pas dans le mauvais sens du terme.  


Oui, de les aider, de les élever.  

Il faut les élever.  C'est là qu'il faut faire la différence, entre ce qui est important pour eux, et ce qu'ils veulent, ce n'est pas forcément la même chose.  

Et c'est justement, le rôle de quelqu'un qui va apporter de la valeur. Qui va dire : vous voulez "ça"? Mais ce n'est pas "ça", qui est important pour vous.  


Oui, c'est exactement ça. Il faut savoir dire les choses, telles qu'elles sont, casser les illusions, mais pour amener autre chose derrière. C'est-à-dire, pas juste décourager, mais lui dire : écoute, c'est pas la bonne manière de faire, maintenant, moi, je peux t'en montrer une autre.  

Et c'est pas évident, parce que les gens sont pas prêt à l'entendre.  


Oui, parce qu'ils ont une idée, et ils pensent que c'est comme ça, que ça doit se passer, alors que pas forcément.  

Où en tout cas, c'est pas la meilleure manière de faire, et ils prennent des risques. Et ça, ça prend du temps.  


Je voudrais qu'on finisse l'interview, alors attention :  
Si tu devais tout perdre, que tu devais recommencer, mais pas dans la même thématique, quel domaine tu choisirais et quelles seraient les 3 premières actions que tu ferais ?  

Je remonterai un truc, une boîte, un projet, j'irais faire les marchés, je sais pas ... 

Et mes 3 premières actions : d'abord, je réfléchirais bien à ce que je veux, c'est-à-dire, combien, dans combien de temps et où je veux être.  

J'aurais envie de me lancer plusieurs trucs. Ça va à contre-courant, mais je trouve ça plus intéressant.  

Et puis, je rencontrerais des gens sur ces secteurs.  

Et je m'y mettrais à fond.  

Merci de tout cœur Bertrand, pour cette interview.  

Merci à toi, j'espère que les gens en retireront des choses, mais voilà, le message qu'on doit faire passer, c'est que vous pouvez le faire, vous avez tous les moyens pour le faire, il faut juste choisir. 

Merci de partager cet article, sur tes réseaux sociaux, grâce aux boutons de partages.

Tes trouvailles pourraient bien intéresser et aider tes contacts ^_^

  

Written by Dominique Touré

Instigatrice en réussite financière, j’accompagne les femmes à devenir plus indépendantes et épanouies, en faisant de l’argent, l’outil qui va concrétiser leurs rêves.

    4 commentaires

  1. david 16 novembre 2017 at 12 h 04 min Répondre

    Inteview sympa.
    Ca donne envie d’en savoir plus.

    Par contre, je trouve le secret sur le patrimoine assez dérangeant.
    Par exemple, combien faut il pour générer 3000€/mois ?
    On parle d’un point de départ à 300.000€, mais guère plus du montant 5 ans plus tard.

    Ceci dit, vous rejoignez un peu Philippe Proudhon avec son forum devenir-rentier.fr

    • Dominique Touré 16 novembre 2017 at 17 h 01 min Répondre

      Salut David,

      Merci ^^

      Dis-moi, ce qui te dérange, sur le patrimoine ?
      Si je ne me trompe pas, je crois que son patrimoine actuel tourne autour de 500 000 et +
      Certes, le patrimoine est très conséquent, pour 3 000€ de dividendes, d’ailleurs je pense que ça fera tomber beaucoup de personnes, de leurs illusions…
      Mais, le montant de ses dividendes restent à mes yeux, des revenus supers intéressants.

      Tu fais bien de noter le parallèle avec Philippe Proudhon, c’est juste 🙂

      à bientôt David

      • david 17 novembre 2017 at 10 h 15 min Répondre

        Salut,
        Je viens de trouver, en fait, il faut s’inscrire dans son dernier post pour avoir le détail du portefeuille!

        Par contre son portefeuille me semble très centralisé!
        Sur les 5 première lignes, il y a 2 pétrolière et 2 financières. Ces 2 secteurs représentent les 2 tiers du portefeuille.

        Bon, à côté mon portefeuille est bien petit, mais pas très bien gérer. C’est un peu la difficulté : pour bien gérer il faut un minimum de temps, et avec le boulot, c’est pas évident.

        • Dominique Touré 18 novembre 2017 at 18 h 35 min Répondre

          Oui, le contenu se débloque après inscription ^^
          Tu sais, pour la diversification de son portefeuille, c’est sa stratégie 😉
          Du coup, c’est sympa de pouvoir voir comment il fait, ça donne des idées, surtout qu’il indique ses résultats, alors, c’est encore plus intéressant.
          Tu as raison, pour construire et gérer son portefeuille, il faut investir ton temps,
          à bientôt David

Leave a Comment