Mets au tapis les fausses promesses pour y parvenir



As-tu déjà entendu parler de l'indépendance financière ?

Tu sais, vivre de ses revenus sans être obligée de travailler.

Ça fait rêver non ?

Ne plus avoir besoin de trimer dans un job qui ne te plaît plus. Avoir suffisamment d'argent pour ne plus penser au lendemain. Passer plus de temps avec tes proches. Faire tout ce qui te chante … bref, éradiquer les contraintes de ta vie.

Tu en as surement entendu parler, si tu as cherché des solutions pour gagner plus d'argent ou encore, trouver une alternative à ton travail salarié.

La promesse était trop belle.

Tu as eu envie d'en savoir plus.

Et tu t'es dit : moi aussi je peux y arriver.

Après tout, ça n'a pas l'air si compliqué que ça.

Mais la réalité c'est que non.

La réalité, c'est que tout le monde ne peut pas le faire.

Il y a beaucoup de prétendants et peu d'élus.

Ce n'est pas ici que tu trouveras un discours défaitiste et fataliste :

"Oh, mais si tout le monde vivait de ses rentes et que plus personnes ne seraient au turbin, l'économie elle tournerait comment, hein, hein??"

En revanche, je vais te décomposer le schmilblick pour que tu le comprennes mieux, que tu l'abordes en connaissance de cause, pour pouvoir réussir tes objectifs.

Si on t'a dit que c'était facile, ce n'était pas pour t'arnaquer.

C'est pour que tu comprennes que c'était à ta portée. Que tu comprennes que, toi aussi, tu peux vraiment y arriver, parce que tu n'es ni moins intelligente, ni moins capable, que ceux qui le font.

On a moins insisté sur la difficulté du truc. Sur le temps que ça allait te prendre chaque jour. Sur le fait qu'en modifiant tes priorités, il y aurait des sacrifices et des gros changements à faire dans ta vie.

La réalité, c'est que faire de l'argent … c'est un vrai travail.

Avant de continuer à lire, je te demande deux choses :

  1. Rayer définitivement l'idée que ce sera "facile", c'est du travail, des doutes et des larmes. Des échecs aussi, qu'il faudra surmonter pour rebondir.

  1. Que tu t'engages à réaliser au moins, une action - de ton choix, pas forcément, celles indiquées- pour améliorer ton confort de vie et tes finances. Car les deux sont intimement liés.

Si tu es OK, alors let's go.

More...


La question à se poser

Toi aussi, tu as succombé au fantasme de vivre une vie confortable :

plus besoin de devoir se lever tôt et trimer dans un boulot où tes efforts ne sont pas reconnus, où tes demandes d'augmentations restent lettre morte, à prendre l'habitude de ne pas être disponible pour les sorties scolaires de tes enfants et attendre perpétuellement la fin du mois, pour obtenir la délivrance de la fiche de paie, avant de recommencer le mois suivant.

Tu en as lu des articles de blog sur le sujet. Regarder des vidéos YouTube. Peut-être même déjà payer des formations.

Tout ça, je l'ai fait.

Et moi aussi, j'ai déchanté.

Parce que, pour atteindre la liberté financière, il te faut quelque chose dont on te parle peu, mais sans lequel tu ne pourras pas faire le voyage :

Une détermination sans failles.

Tu dois devenir un tank que rien ni personne ne peut stopper, franchissant toutes les lignes ennemies pour atteindre son but.

Maintenant, tu dois te poser cette question essentielle : Est-ce que c'est vraiment fait pour moi ?

Tu aimes cet article ? Épingle-le sur ton board Pinterest 😀

Le prix ? C'est un indicateur, mais il ne doit pas être déterminant. Bien sûr, il ne faut pas que tu ai l'impression de te faire dépouiller. Le rapport qualité-prix, doit être équilibré. C’est-à-dire que tu dois pouvoir évaluer, les bénéfices que cela va t'apporter concrètement.
Tu n'as pas l'ensemble de la somme ? Alors remet à plus tard. Économises.
Car ta priorité, c'est ta situation actuelle. Ne vas pas te tirer une balle dans le pied.
Si tu peux pas, tu peux pas. Il n'y a pas de quoi avoir honte.
Au contraire, tu commences à entraîner ta volonté et ta détermination, en mettant de côté pour un but qui te tient à cœur !


Saisit les opportunités

D'accord Monsieur.

Mais au fait, c'est quoi une opportunité ?

Outre la définition catastrophique, que j'ai trouvé : "Caractère de ce qui est opportun" … Tu m'en diras tant …


En vrai, comment reconnaît-on une opportunité, quand on en croise une ?

Eh bien ça, personne ne te le dit.

J'ai créé ma propre définition en utilisant le dicton : "c'est l'occasion qui fait le larron"

OK, d'accord, je n'utiliserais plus de dictons douteux …

Donc, il s'agit de tout ce que dont tu pourrais tirer avantage, pour faire des bénéfices.

TU AS DE NOMBREUSES POSSIBILITES :

  • Payer et revendre des articles de luxe (ceux qui au lieu de se déprécier, augmentent leur valeur avec le temps) : Par exemple, tu payes un beau sac Chanel aux enchères, autrement-dit, au meilleur prix - toujours un bien qui s'apprécie avec le temps, c’est-à-dire qu'il prend de la valeur - et tu le revends avec plus-value sur Vestiaire Collective.
    Avec l'argent de la vente, tu recommences l'opération, encore et encore, pour créer un système et faire tourner un circuit rentable.

  • Monter ton e-commerce en dropshipping, pour vendre les produits des autres, sans stock et sans avoir besoin de livrer, tu n'es que la vendeuse/apporteuse d'affaire, qui empoche la différence.

  • Tu veux créer et vendre tes propres produits? Pourquoi ne pas créer un Marketing de réseau autour de ta marque ? Tu sais, comme Avon, Tupperware, Thermomix, ou encore les fameux sex toys...

Si à ces exemples, tu ne trouves que des oppositions, telles que : mais ... je vais devoir avancer de l'argent, c'est trop long, il y a beaucoup de concurrence, c'est trop compliqué, je vais devoir trop me creuser la cervelle, alors, tu n'es définitivement pas prête, voire tu ne le seras jamais.

Ça c'est faire jouer les circonstances en ta faveur. Mais il y a mieux.

Henriette Nendaka de ReBelles Créatives, m'a dit, lors de son séminaire 2017 à Paris, un truc de fou qui a changé ma perception :

Là où il n'y a pas de possibilité, à toi de créer une opportunité

Tu offres, une solution à un problème que tu rencontres dans la vie de tous les jours, ce qui est aussi, le fonds de commerce des start-up ...

C'est là que commence la magie : dans la création.

Tu créer quelque chose qui a de la valeur pour les autres.

C'est là que des gars ont créé des trucs incroyables, qui ont changé ta vie :

Des systèmes de paiement qui sécurisent internet et rend faciles les transactions, Des réseaux sociaux, qui te permettent de rester en contact avec tes proches, partout dans le monde,

De nouvelles façons d'être hébergée, sur ton lieu de vacances,

Et j'en passe.

Ne crois pas, que ce n'est pas pour toi.

Si tu es effrayée par ce gigantisme, garde à l'esprit que des start-up éclosent chaque jour en France.

Comme Julie Chapon, cette jeune entrepreneuse qui à co-créer une appli fantastique "Yuka", qui va t'aider à mieux manger, gagner du temps sur tes courses, à consommer localement, à prendre soin de ta santé, etc …

Ce qu'elle cherchait et dont elle avait besoin, n'existait pas, alors elle l'a créé.

Tu aimes cet article ? Partage-le sur ton Facebook 😀


Les revenus passifs, on en parle ?

Passifs ? Mouais, mouais …

La bourse, l'immobilier, le blogging, l'entrepreneuriat, peut importe le moyen utilisé, il faut tout de même y consacrer du temps et être régulière.

Et là, c'est le drame.

Je t'entends déjà me dire :
beh … il faut trouver le temps de tout faire, en plus d'un boulot à plein temps, d'un deuxième à la maison, des enfants, du mari, des rendez-vous chez le docteur, de la zumba, du recommandé à aller chercher, etc, etc ...

Le masque tombe rapidement et tu comprends vite le sens du mot détermination.

Tu ne t'es pas organisée ? Tu ne connais pas ton but final ? Tu ne sais pas quelles actions tu dois produire?

Alors, ce que tu prenais pour une motivation 18 carats, se transforme en excuse pour ne plus agir et tout s'envole en fumée.

C'est la différence entre résolutions - comme au nouvel an)- et mode de vie.

Que ce soit 10 minutes, 1 heure ou plus, de travail par jour, il faut le faire.

Voilà, c'est tout.

Il faut juste le faire.

Mais comme c'est dur de combattre nos habitudes et notre façon de penser.

De revoir son organisation, ses priorités, de devoir "éduquer" son entourage aux bienfaits de ce qu'on est en train de mettre en place.

Il faut ajouter à ça, que quand tu n'y connais rien : tu dois tout apprendre !

Et même si tu pratiques en apprenant, ça demande du temps.

Pour avoir tout cela, il faut travailler très, très, dur.

Oui, ceux qui touchent de l'argent "même quand ils dorment", sont là pour en attester.

Thiébaut Devergranne, résume à merveille l'arnaque des revenus passifs, dans cette vidéo. 

COMMENT FAIRE POUR QUE ÇA MARCHE :

Si tu veux t'y essayer, commence par un domaine en particulier et pas tout en même temps.

Définis ta stratégie, c'est le résultat que tu veux obtenir et comment tu dois y parvenir.

Notes dans un carnet toutes les étapes importantes que tu devras mettre en place.

Par exemple, s'il s'agit de la bourse:

- ouvrir un compte titre,
- recenser les actions, obligations et trackers, selon ta stratégie
- observer les courts et estimer les frais d'acquisitions,
- réunir les fonds,
- avant de passer à l'achat définir une fréquence d'acquisition : 1, 2, 10 actions par mois?)
- faire le point sur ton ressentit, voir comment se comporte le marché
- recommence sur la même cible et/ou sur d'autres, pour diversifier

Si tu apprends, via une formation ou un livre, tu fais comme s'il s'agissait d'un tuto vidéo, que tu regardes en ligne : fais-le en même temps.
Rien de mieux que d'actionner en direct, comme ça Zéro procrastination et Zéro baisse de motivation!

L'action en temps réel, permet de ne pas se confronter au doute, d'agir au plus vite, d'apprendre par l'expérience.

Voyons maintenant, comment un livre à changer la vie de milliers d'entrepreneurs en herbe, en jetant aux orties tout ce que l'on croyait exact sur l'entrepreneuriat.

Travailler 4H par semaine grâce à Tim Ferriss

Comment dit-on putaclic pour un livre ???

Non. Le sujet du livre n'est pas de travailler 4H par semaine.

Le sujet du livre c'est de te démontrer, comment tu peux travailler mieux, donc moins, donc plus pour encore travailler moins, pour générer plus d'argent, tu as compris ?

Bon, je reprends depuis le début.

Qu'est-ce que tu entends depuis toujours ?

Travaille bien à l'école pour avoir un bon travail.

Mais aussi :

Que tu dois travailler dur, décrocher un CDI et qu'au moment de ta retraite, tu pourras profiter de la vie.

Une fois que la "société" t'aura lessivée, que tu auras perdu tes plus belles années, mais que tu n'auras pas forcément, plus de pouvoir d'achat !

La beauté de ce livre, peu importe qu'on soit d'accord avec le sujet, ou non ; c'est qu'il démonte les idées reçues, qu'il nous fait voir qu'il existe d'autres chemins, tout aussi honorables, qu'il ouvre le dialogue, la parole et les idées.

L'idée que tu dois retenir, c'est que peu-importe comment tu choisis de travailler : moins, beaucoup, seule, en famille, en patronne, en bénévole, en salariée; il s'agit toujours de travail.

On n'y coupera pas.

Ce n'est pas le but d'une vie, de travailler bêtement et sans réfléchir.

Mais c'est le but d'une vie, de se sentir importante, d'aider les autres, d'être utile, d'être reconnue, d'agir pour ce qui est important, de délivrer un message.

Tout ça, passe par le travail.

Mais à partir du moment où tu choisis ce que tu fais - ce qui est l'extrême opposé d'avoir un job alimentaire - à partir du moment où tu es alignée avec tes désirs, tes besoins, tes possibilités, alors ton travail devient une telle satisfaction, que ce n'est plus du travail.

C'est autre chose.

C'est une passion.

C'est un amour qui vibre en toi, pour ce que tu créer chaque jour. C'est un cri qui transperce les murs de silence, qu'on a voulu poser autour de toi. C'est du bonheur brut, c'est l'expression de ton âme, c'est quelque chose de plus grand que toi.

Ce n'est plus un travail.

Mais.

Ce n'est plus travail horaire où les règles sont plus nombreuses que les abeilles d'une ruche.

Mais tu travailles toujours. Et souvent, puisque quand on aime on ne compte pas, tu bosses super dur.

La semaine de 4H, ce n'est pas pour glander le reste du temps.

C'est pour optimiser ton temps de travail, d'être ultra-productive et rentable.

Tu ne combles pas le temps que tu as gagné avec du vide.

Tu remplaces par ce que tu aimes vraiment faire. Et ça, c'est très différent.

Je t'invite à ce propos, à aller voir cette géniale vidéo du Vlog de Joanne Tatam. 

TU VEUX EN SAVOIR PLUS :

Tu es concernée si tu es déjà entrepreneure, ou si tu as comme projet de monter une entreprise pour en faire un business automatisé.

Si tu es sage-femme, coiffeuse, boulangère, ça marche aussi, si tu veux travailler de chez toi, de manière plus efficace et en te libérant du temps pour tes loisirs et ta famille.

Le mieux, c'est de lire le livre, pour le fun et de te faire une idée.

Si le concept te plaît et que tu te sens de le faire, je te renvoie à un des plus grands disciples de Tim Ferriss en francophonie, j'ai nommé Olivier Roland.

Il a d'ailleurs fait une vidéo où il résume le livre et son propre livre "Tout le monde n'a pas eu la chance de rater ses études", best-seller, est une boîte à outils pour réussir en dehors du système.)


Le cas de l'immobilier locatif

Il s'agit ici, de développer une différence de taille, celle entre une propriétaire et une investisseuse.

Car l'écrasante majorité de ceux qui possèdent des biens immobiliers, sont des propriétaires. Qu'il s'agisse de leur résidence principale, ou d'un bien en location.

Propriétaire :

"Fais l'acquisition d'un bien immobilier et bien souvent rajoute de l'argent de sa poche, chaque mois, pour couvrir le crédit"

Investisseuse :

"Fais l'acquisition d'un ou plusieurs bien, qui bien souvent s'auto-finance, voire génère de l'argent" - appelé aussi Cash-Flow)positif.

Dans le premier cas, la personne s'appauvrit, puisqu'il faut sortir de l'argent, chaque mois et est propriétaire de son bien 20 ans plus tard.

Dans le second cas, la personne s'enrichit et s'ouvre des possibilités, telles que multiplier les biens qui s'auto-financent et en revendre certains, car sa capacité d'emprunt, n'est pas impacté de la même manière que la propriétaire.


Mais attention au Loup.

D'ailleurs, fais toujours attention au Loup, il est rusé et toujours bien caché...

L'immobilier, c'est un métier.

Et comme tout métier, il s'apprend - même si c'est en autodidacte)- et prend du temps.

Trouver un bien immobilier rentable, ce n'est pas comme rechercher la tenue parfaite pour ta petite soirée en amoureux.

Il faut faire de la veille, pour débusquer les bons plans, sélectionner les meilleurs quartiers, les meilleurs biens, se renseigner, passer des coups de téléphone, faire des visites, négocier, faire une proposition d'achat, etc.

Et puis, il faut démarcher les banques et faire accepter son dossier, passer chez le notaire, tout ça, avec des délais indécents, entre le début de l'opération et la remise des clés.

Et même si, tu fais tout ça, le temps de la transaction, il y a l'après.

Comment ça, après ?

C’est-à-dire, que le bien à peut-être besoin de travaux et que tu dois embaucher les bons artisans, qu'il faut aussi trouver un locataire, faire la paperasse, les visites.

Et puis, une fois que le locataire est en place, il faut s'occuper de la copropriété, des menus pépins - le volet roulant est coincé...)et bien sûr des changements de locataires.

Mais une agence, elle peut s'en occuper des relations locataires ?

Oui. Si tu as une excellente rentabilité.

Parce que si tout ce que tu gagnes, tu le donnes à l'agence, hum … comment te dire ?

Tu sais, je ne suis pas la femme aigrie, qui décourage les autres, sur des sujets qu'elle ne connaît pas. Je vais être honnête avec toi : je ne possède aucun bien.

Mais avant que tu me jettes des tomates pas fraiches à la figure, sache que si je t'en parle, c'est que j'ai déjà arpenté le terrain.

J'ai beaucoup appris sur le sujet, j'ai même suivi des formations d'experts dans le domaine, pour pouvoir un jour investir dans la pierre.

Je ne suis pas là pour casser tes espoirs, au contraire, j'aimerais les faire germer. Si je te raconte tout ça, c'est pour que tu sois consciente du travail à accomplir.

Le meilleur moyen d'arriver à bon port, c'est de savoir ce qu'on va traverser pour pouvoir s'y préparer.

DEVIENS UNE INVESTISSEUSE HORS PAIRS :

Va à la rencontre des personnes qui ont investi avec succès. Si tu n'en as pas dans ton entourage, va faire un tour sur Youtube, je dis ça … je dis rien.

Traîne sur des groupes Facebook sur ce thème et copine avec ceux qui ont franchi le pas. Demande-leur de te raconter leur histoire, comment-ils ont fait, les obstacles qu'ils ont rencontrés, etc...

Rends-toi dans des agences immobilières, discute avec leurs agents, demande-leur des tuyaux, fais-leur parler du marché, bref, apprends les ficelles de leur métier.

Enchaîne les visites. Même si ce n'est pas pour acheter, c'est pour apprendre. Apprendre à exercer ton œil, ton savoir-faire et ton savoir-être.

Lors de ses visites, fais des propositions, discute avec les vendeurs : pourquoi vendent-ils ? Essaye de négocier. Je me répète : même si ce n'est pas pour acheter, c'est pour apprendre !

Quelle action pour améliorer ta vie ou tes finances ?

Je suis navrée de me rendre compte que je n'ai pas encore abordé, la bourse et le blogging ;( On y reviendra dans un prochain article.

Je suis déjà rendue à plus de 4 000 mots, merci de tout cœur si tu es restée jusqu'à maintenant !

Je sais que tu as du pain sur la planche, vu que je t'avais demandé de réaliser une action pour augmenter ton confort de vie, alors avant de t'y mettre, dis-moi dans les commentaires, ce que tu vas faire, je serais heureuse de le savoir.

Et n'oublies pas :

Apprendre à dépasser ta peur, tu devras

Prendre des risques calculer, tu feras

Le temps joue contre toi, vite, tu iras


Merci de partager cet article, sur tes réseaux sociaux, grâce aux boutons de partages.

Tes trouvailles pourraient bien intéresser et aider tes contacts ^_^

Enter your text here...

Written by Dominique Touré

Instigatrice en réussite financière, j’accompagne les femmes à devenir plus indépendantes et épanouies, en faisant de l’argent, l’outil qui va concrétiser leurs rêves.

    6 commentaires

  1. Nina Zokou 7 octobre 2017 at 22 h 55 min Répondre

    C’est la première que je lis un article aussi long jusqu’au bout. Merci, j’ai bcp appris.

    • Dominique Touré 8 octobre 2017 at 13 h 15 min Répondre

      Merci Nina!
      Tu m’offres une belle preuve de la qualité et de l’intérêt de ce que j’écris, ça me touche beaucoup!
      A très vite ^^

  2. Coralie 29 août 2017 at 9 h 40 min Répondre

    J’ai adoré te lire vraiment, tes articles sont passionnants et riche d’enseignements. L’action que je souhaite entreprendre est la création de revenus “passifs” à l’aide d’un blog/site sur lequel j’aimerais fournir des conseils pour se réconcilier avec les mathématiques, des conseils qui porterait sur la préparation des examens ainsi que des supports de cours complets et divers. Je donne déjà des cours de maths mais pas de manière officielle… Je réfléchis à en changer pour pouvoir réellement développer cette activité. Merci beaucoup pour tous ces précieux conseils et …. bonnes vacances 😉 !

    • Dominique Touré 3 septembre 2017 at 16 h 45 min Répondre

      Coucou Coralie,

      Merci beaucoup, je suis toute émue ^^
      Ton idée est super. Moi même je lutte pour aider ma grande en math… pfffff
      Il y a du potentiel, va voir ceux qui le font déjà avec succès, pour voir un peu leurs ficelles et de quelle manière tu pourras te démarquer, pour te faire ta place 🙂
      A bientôt

  3. David 28 août 2017 at 11 h 43 min Répondre

    Bonjour,
    Juste quand même histoire de mettre un peu d’eau dans le vin, (moi aussi j’ai des expressions de fou), il existe maintenant des outils pour se faciliter la vie.

    Par exemple, pour la bourse, investir tout les mois sur un fonds indiciel (souvent nommé approche lazy) permet d’économiser des efforts, et d’avoir une rendement indexé sur l’évolution boursière (environ 6/7% sur le long terme)
    Pour l’immobilier, la pierre papier (SCPI, SIIC) permet d’investir avec un effort de gestion minimal.

    Pour être honnête, j’aurais été plus futé, mieux renseigné, plus mature,…
    J’aurais évité l’immobilier physique pour me concentrer sur les SCPI.
    Le gain financier est peut être plus limité, mais le gain en temps est clairement plus élevé!

    • Dominique Touré 3 septembre 2017 at 16 h 41 min Répondre

      Bonjour David,

      Merci pour ton retour, il est intéressant et va renseigner ceux qui se posent les mêmes questions et qui cherchent des solutions.
      Piste à suivre!
      A bientôt

Leave a Comment